[DOSSIER 1.07] Prix de l’isolation extérieure

Le coût d’une isolation thermique

LE DEVIS

Après avoir ressenti les premiers problèmes dus à des défauts d’isolation, l’étape devis est bien souvent la première, avant même l’estimation des aides possibles.

Car comment calculer la rentabilité sans avoir d’évaluation financière précise des travaux de rénovation à faire ?

Et pas simplement une estimation mais bien une proposition technique et financière liée à votre maison avec les mesures prises lors du rendez-vous.

L’idéal est d’en faire plusieurs car la comparaison entre les différentes entreprises d’isolation extérieure permet d’avoir différents quantitatifs et descriptifs des travaux à réaliser.

Les différences viennent bien souvent du relevé qui n’est pas toujours fait pareil et des méthodes qui peuvent changer d’une société à une autre.

Un tableau comparatif point par point peut aider à trouver les différences dans les propositions reçues.

Avec des mesures qui ne sont pas identiques et des marges qui diffèrent selon la taille des entreprises, le delta entre le moins disant et le plus disant peut être très important.

Pour tous les entrepreneurs, la valeur des économies réalisées avec vos travaux de rénovation ou bien le montant des subventions n’entrent pas en compte dans le calcul de leurs tarifs.

Les prix ne sont pas augmentés en fonction de ce que vous toucherez comme argent, mais bien par rapport à la technicité des travaux d’isolation et d’autres détails importants comme l’accessibilité, la quantité.

LE COÛT DES TRAVAUX

Beaucoup de travaux effectués dans les maisons n’ont qu’un but esthétique et d’entretien de la maison, comme les travaux intérieurs ou même les travaux de ravalement.

L’ITE apporte cela tout en amenant des économies d’énergie.

Ce n’est donc pas un tarif qui doit être calculé quand on veut entreprendre ce type de rénovation, mais une rentabilité.

Sur le dossier 1.06 nous avons vu que cette rentabilité varie beaucoup en fonction de si l’on a beaucoup d’aides financières ou non.

Elles sont nombreuses et diminuent fortement le coût de l’isolation thermique extérieure.

Parmi celles qui permettent d’avoir une très faible rentabilité il y a l’ANAH et le crédit d’impôt de 30 %. L’éco prêt à taux zéro n’est qu’un financement mais il fait économiser les taux d’intérêt d’un crédit travaux classique.

Un calcul assez simple est donc à faire avant d’engager une signature.

Nous avons vu dans ce dossier 1.06 que la rentabilité peut aller pour une même maison de 8 ans avec subventions à 25 ans sans ces aides financières de l’État.

Et pour comparer à une isolation intérieure il faut additionner le coût d’une isolation intérieure et du ravalement pour trouver la bonne comparaison à l’ITE.

CHOISIR LA MEILLEURE SOLUTION

Les tarifs d’une isolation de façade sont assez conséquents vu le nombre d’étapes à réaliser et les besoins en matériaux et main d’œuvre.

Choisir la meilleure solution c’est donc trouver celle qui est adaptée à vos besoins et à votre budget.

Pour que l’argent dépensé dans les travaux amène le plus d’économies possibles. Il est donc capital de définir vos besoins et vos envies esthétiques, un peu comme un avant projet qui servira de base pour réaliser l’expertise sur place en plus de la caméra thermique et du DPE.

En gros il faut définir si vous être prêt à mettre un peu plus d’argent en échange d’une meilleure isolation phonique, à baisser la rentabilité moyennant une finition qui vous plait plus, ou tout simplement quels efforts financiers vous pouvez trouver pour combler besoins et envies.

Si l’ITE n’a qu’un but « pratique » alors le système à définir doit convenir à votre support, à sa perspirance, aussi bien au niveau de l’isolant que de la finition et des points singuliers.

Une même maison peut être traitée de plusieurs manières qui amèneront des tarifs qui peuvent parfois passer du simple au double en y ajoutant des matériaux qui amènent des avantages thermiques, techniques, ou esthétiques.

Pour la plupart des isolation maison ce sont des panneaux isolants avec Acermi en polystyrène qui sont utilisés, et une finition avec un enduit organique taloché.

LES AUTRES TRAVAUX

Il n’y a pas que l’isolation thermique des murs qui fait baisser les dépenses énergétiques, l’isolation des combles perdus ou aménagés fait partie des plus grosses déperditions thermiques.

Isoler le toit est même plus rapidement amorti qu’une ITE puisque les travaux ont un coût beaucoup moins élevé. Par insufflation, ou par pose de panneaux, les méthodes et les isolants pour les combles sont nombreux. Le plus souvent ce sont les laines minérales qui sont utilisées pour leur facilité de pose et pour leur montant d’achat peu élevé. Et depuis quelques années la ouate de cellulose est très présente car sa composition naturelle en fait un isolant peu onéreux.