[DOSSIER 1.06] Rentabilité d’une isolation extérieure

Isolation extérieure, combien d’année pour être rentable ?

En l’absence d’une bonne isolation, une maison présente généralement 30 % de déperditions passant à travers la toiture et 35 % par les murs et les ponts thermiques.

La performance énergétique d’un logement n’est pas forcément un des critères principaux lors d’un achat de bien, mais elle tend à le devenir de plus en plus surtout avec les DPE rendus obligatoires et les aides financières liées à l’amélioration énergétique. Ce critère ne devient généralement important que quand on vit dans la maison et quand on subit les manques d’isolation.

Exemple de maison isolée

Cas concret d’une maison rénovée énergétiquement dans le cadre d’un dossier Anah, avec des travaux que nous avons en partie réalisés.

Descriptif : une maison peu isolée de 105 m², construite entre en 1977, avec un simple rez-de-chaussée et un chauffage au fioul.
Dépenses énergétiques annuelles et réelles avant travaux : 3.290 €

Travaux entrepris dans cette maison :

  1. Isolation thermique des combles avec résistance thermique R = 7,
  2. Isolation des murs par l’extérieur R = 3,70 (PSE Blanc 14 cm),
  3. Remplacement de la chaudière,
  4. Remplacement des fenêtres.
  5. Estimation des dépenses énergétiques annuelles après travaux : 1.300 € dont approximativement 500 € grâce à l’isolation extérieure soit une économie globale de 40 % dont 20% d’économies réalisées par l’ITE.

Les travaux d’isolation qui ont coûtés 12 700 € sont alors là rentables sur (12 700 € / 500 €) = 25 ans
Et si l’on prend en compte les subventions anah et crédit d’impôt qui ont atteints 68% du montant global des travaux nous avons une rentabilité de (12 700 – 68 % / 500 €) = 8 ans

Ce n’est donc qu’avec les aides financières de l’État qu’une isolation extérieure est rapidement rentable, sous les 10 ans.

Et nous avons volontairement choisi un cas « classique » qui représente la plupart des isolations extérieures effectuées : maison ancienne avant toutes les réglementations thermiques, et pas ou très peu isolée.

Le conseil utile :

Si vous êtes encore indécis concernant la nature des travaux à effectuer, nous vous conseillons de demander la réalisation d’un Diagnostic des Performances Énergétiques et un test à la caméra thermique.