Blog

Toute l'actualité liée à l'isolation

Quels sont les dispositifs de protection d’une installation électrique ?

Posté le 2 février 2017 | Par: | Categories : Blog | 0 commentaire

Le disjoncteur permet de détecter tous les défauts dans le réseau à savoir la fuite de courant, le court-circuit ou encore la surintensité. Cependant, ce dispositif n’est pas suffisamment sensible, en plus il n’offre pas assez de protection lors d’un court-circuit causé par un contact avec le corps humain. Si un problème survient, ce dispositif se déclenche et coupe toute l’installation. Cette situation complique la localisation du problème.

protection d’une installation électrique

Les dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA) pour plus d’efficacité

Ces dispositifs servent à mesurer l’intensité du courant du circuit. Les disjoncteurs différentiels 30 mA détectent les fuites d’une intensité minimale de 500 mA. Il faut savoir qu’au-delà de 50 mA, le courant électrique est dangereux pour l’homme. Ces dispositifs doivent donc être installés en tête de tous les circuits d’alimentation pour une efficacité renforcée. Ils doivent être installés à l’intérieur du tableau de répartition pour protéger les personnes en détectant les fuites de courant. Par contre ces équipements ne peuvent pas détecter les surcharges ou les courts-circuits. Pour s’assurer du bon fonctionnement de ces dispositifs, il est fortement conseillé d’effectuer une fois par mois un test. Il y a une manette permettant de couper l’alimentation et de réenclencher l’appareil. Il est aussi recommandé d’installer au moins un interrupteur différentiel.

La mise à terre du circuit

L’association de la prise de terre et du dispositif différentiel  est indispensable pour couper l’alimentation si un défaut se produit. La prise de terre évacue le défaut de l’électricité et élimine tout risque pour les personnes. Il existe plusieurs possibilités pour la réalisation d’un raccordement à la terre. La première technique consiste à utiliser des conducteurs qui sont enfouis, pour ce faire il faut enterrer un conducteur entre 1m et 1m 60 avant de remplir la tranchée de terre épierrée. Quant à la seconde technique, elle consiste à planter un ou plusieurs piquets de terre en acier galvanisé (longueur minimale de 1,5 m et 25 mm de diamètre). Il est conseillé dans ce cas-là d’installer les piquets en sous-sol.

En résumé

Pour protéger l’installation électrique, il y a quelques points à considérer comme la présence d’un dispositif différentiel, d’un appareil général de commande et de protection accessible à tout moment, d’un dispositif de protection sur chaque circuit et de la mise à la terre du circuit. Le respect des règles liées aux zones de sécurité de la salle de bain est aussi primordial. Il faut vérifier quotidiennement l’absence de conducteurs non protégés (auxquels il faut poser une gaine) et de matériels inadaptés ou vétustes dans l’installation. En cas de problème avec votre installation, il est préférable de contacter un Électricien à Paris. Cet artisan peut intervenir d’urgence à votre domicile si vous avez besoin d’un dépannage d’urgence. Vous aurez à votre service un expert qui peut faire face à tous vos problèmes électriques. Profitez-en pour lui demander conseil et lui poser toutes vos questions concernant votre réseau électrique.

Laisser un commentaire